Menu

Des personnes au secours d’un faucon pélerin

30 janvier 2015 - Associations & refuges, Protection des animaux

Portrait de faucon pèlerinUn faucon pèlerin en volSur la page Facebook du GON, on pouvait lire aujourd’hui un message sur un faucon pèlerin victime d’un tir. Si le message montre surtout une juste colère, il nous paraît important de souligner le fait que plusieurs personnes se sont mobilisées pour pouvoir porter secours à ce faucon pélerin. Et c’est quelque chose qu’il est important de retenir dans un contexte souvent pessimiste : oui, des personnes aiment les animaux et la nature et oui, des personnes sont prêtes à intervenir pour sauver des animaux !

Un Faucon pèlerin victime d’un tir !

Découverte désolante qu’a faite un promeneur au bord d’un chemin : un rapace blessé incapable de bouger et voué à une mort certaine sans le réflexe de cette personne qui a averti OISO (centre régional de soins et de sauvegarde de la faune sauvage).

Acheminée au centre par un adhérent du GON, cette jeune femelle de Faucon pèlerin a bel et bien été victime d’un coup de fusil comme l’a révélé l’examen radiologique.

Les soigneurs vont tout faire pour essayer de rendre à la vie sauvage ce magnifique rapace qui a eu la mauvaise idée de quitter sa Suède natale (bague du Museum de Stockholm) pour le nord de la France.

Il est scandaleux de constater que des rapaces, espèces totalement protégées, sont encore trop souvent victimes d’actes illégaux !
Le Gon attache une attention particulière à cette espèce qui avait disparu de la région Nord – Pas-de-Calais (le groupe Faucon pèlerin étudie actuellement sa réinstallation progressive dans la région : http://www.gon.fr/GON/spip.php?article512), et va porter plainte.

Pour compléter cette intervention, il faut savoir que le GON avait organisé, le 17 janvier, une journée de recensement et 19 faucons avaient été observés ce jour. Si tout oiseau tué par un tir de chasseur est une chose détestable, ce chiffre permet de mieux saisir pourquoi la mort de cette fauconne aurait été une perte terrible pour notre région.

Pour conclure, il faut savoir que, régulièrement, ce genre de recensement est organisé par l’association du GON. Lorsqu’on est féru d’ornithologie, il est important de se rapprocher d’une telle organisation car c’est uniquement au sein d’un groupe que l’on peut apporter une aide utile et ayant une porté à long terme.

Étiquettes :