Menu

Deuxième tour des élections régionales : faire barrage au Front National est une nécessité

10 décembre 2015 - Vie de la cité

barrage-front-national1

Dimanche prochain, le 13 décembre, aura lieu le second tour des élections régionales.

Nous avions, dans une série d’articles, étudié ce que gère exactement la région et analysé les différents programmes des listes en lisse pour le premier tour.

Le Front National est arrivé largement en tête de ses élections (avec 40 % des voix au niveau régional, et 37 % dans le département du Nord), la liste de la droite et du centre-droit est arrivé loin derrière en seconde position, et les listes de gauches ont toutes été largement distancées.

barrage-front-national2Face au risque de voir l’extrême-droite arriver à la tête de la région, grâce au mode de scrutin donnant 25% des sièges à la liste arrivée en tête, le Parti Socialiste et ses alliés ont décidé de prendre leur responsabilités et de retirer leur liste.

Durant cette semaine d’entre-deux tours, l’ambiance a été pesante pour toutes les personnes un tant soit peu progressistes. Entre la peur de voir la région basculer à l’extrême-droite, la méfiance s’installant dans les relations de travail, avec ses voisins, les gens avec qui l’ont fait du sport, participent à une associations, etc. du fait de l’ampleur des résultats de l’extrême-droite, et bien sûr ce questionnement difficile sur quoi faire pour le second tour.

Nous comprenons bien la difficulté que peuvent avoir certaines personnes à aller voter pour la liste de droite et du centre-droit. Xavier Bertrand n’est pas, c’est le moins qu’on puisse dire, un ami de la Nature et des animaux. Il est officiellement le candidat des chasseurs et clairement celui de l’agro-industrie. Il n’est pas non plus ni un ami du peuple ni un promoteur du progrès social. Son programme consiste en une sorte de catholicisme social culpabilisant les pauvres et les personnes au chômage.

Mais, malgré cela, nous savons ce qu’est l’extrême-droite, son projet de société. Même s’ils se présentent comme une sorte de « syndicat de petites gens » et disent être proche de la Nature, c’est tout à fait faux. Le Front National est farouchement anti-écologiste (son représentant lillois a par exemple il y a quelques mois publié une tribune dans le journal de la Mairie expliquant que le réchauffement climatique serait une arnaque).

Son projet est de faire revenir la société en arrière ; il promeut et s’appuie sur toute une nostalgie du « c’était mieux avant ». Sa culture est profondément anti-démocratique. A chaque fois qu’il arrive au pouvoir quelque-part, il met en place une politique visant à contrôler la vie sociale, à étouffer la société civile. Il utilise tous les leviers qui sont entre ses mains pour intimider ceux qui ne « jouent pas le jeu » et pourraient lui résister.

Il est évident qu’une analyse en profondeur des résultats de ses élections, qui montre un naufrage de tous les partis de gauche, et qu’une grande réflexion va devoir être menée entre toutes les forces et personnes progressistes sur ce qu’il convient de faire pour contrer l’extrême-droite et relancer une vraie dynamique de progrès social, moral, écologiste et scientifique.

Mais l’heure est à l’urgence. Il faut pour cela, gagner du temps, freiner autant que faire se peut l’avancée du Front National.

Et pour cela il n’y a qu’une solution dimanche 13 décembre : voter pour la liste de droite et de centre-droit de Xavier Bertrand et faire barrage au Front National !

 

 

Une réflexion sur “ Deuxième tour des élections régionales : faire barrage au Front National est une nécessité ”

  • Ping : Écologie, culture et société – L'amicale progressiste

  • Les commentaires sont fermés.