Menu

Les eaux thermales de Saint-Amand les-Eaux

21 janvier 2015 - Histoire de notre région, Nature & écosystèmes

Saint-Amand-Les-Eaux dans l'album de CroyLa tour abbatiale de Saint-Amand-Les-EauxEn 1689, Jean Racine disait :

«  J’espère que nous pourrons nous trouver lui et moi à Saint-Amand le printemps prochain; car on a en tête que ces eaux-là me sont très bonnes aussi bien qu’à lui. M. de Cavoie s’en est trouvé à merveille et on me demande qu’il ne s’est jamais porté si bien qu’il fait et qu’il a repris, non seulement sa santé, mais même toute sa gaieté. »

Le Saint-Amand dont parle Jean Racine correspond bien à la ville de Saint-Amand-les-Eaux, la seule ville du Nord à héberger une station thermale. Et cette station thermale est connue depuis bien avant le 17e siècle puisque les Romains l’appréciaient déjà.

La station est néanmoins abandonnée durant le Moyen Âge et les sources fournissant les eaux thermales sont reexploitées au 17e siècle sous l’impulsion de Louis-François de Boufflers, un noble de Picardie.

Les fameuses sources fournissant les eaux thermales sont au nombre de quatre : la Fontaine-Bouillon, le Pavillon-Ruiné, la Petite-Fontaine et la Fontaine de l’Évêque-d’Arras. Ces eaux sont réputées pour être chargées en soufre, en calcium et en magnésium.

C’est cette composition chimique qui donne aux eaux thermales leurs vertus thérapeutiques. En effet, les eaux de Saint-Amand-Les-Eaux seraient particulièrement efficaces contre la rhumatismes, les traumatismes ostéo-articulaires et pour soigner les voies respiratoires.

Ces propriétés sont liées à la nature des sources.

Les sources, de manière générale, sont des lieux où l’eau sort naturellement de terre. Il est cependant à noter qu’à Saint-Amand-Les-Eaux, des forages ont été réalisés pour obtenir un débit d’eau plus important, si bien que les sources sont dites « semi-naturelles ».

Toujours est-il que les eaux thermales de Saint-Amand sont des eaux souterraines. Et c’est en contact avec les roches souterraines que l’eau se charge en minéraux : en frottant ces roches, l’eau des sources dissout lentement les minéraux qu’elles contiennent.

Et chose étrange, les eaux de trois de ces sources sont naturellement chaudes : elles seraient à 26°C. L’eau provenant de ces sources est chauffée par le phénomène de géothermie, c’est-à-dire le phénomène selon lequel plus on s’enfonce dans le sol de la planète Terre, plus la température augmente.

La température des eaux de Saint-Amand-Les-Eaux laisse donc supposer que les sources se trouvent à une certaine profondeur. La température de l’eau participe également à la teneur en minéraux puisque plus cette température est élevée, plus les minéraux des roches souterraines vont se dissoudre dedans.

Les sources de Saint-Amand-Les-Eaux sont donc une des nombreuses facettes du cycle de l’eau. De par leur mouvement perpétuel au sein des roches souterraines, les eaux des sources s’enrichissent et forment de véritables petits trésors minéraux, dont l’être humain a vite découvert les vertus et exploité les bienfaits qu’il peut en tirer.